a préfecture de police de Paris s'interroge sur l'utilité des contrôles d'identité. - François Guillot - AFP
 

Identifier les membres des forces de l'ordre par leur numéro de matricule plutôt que par leurs noms et prénoms, la mesure était réclamée par les policiers et gendarmes pour les procédures sensibles. 

Votre opinion

Postez un commentaire