BFMTV

Policier condamné à cinq ans de prison: un syndicat appelle à manifester

Les policiers sont appelés à se rassembler mercredi devant le tribunal de Paris.

Les policiers sont appelés à se rassembler mercredi devant le tribunal de Paris. - AFP

Une condamnation qui passe mal. Le syndicat Unité SGP Police FO a appelé à un rassemblement mercredi à 12 heures devant le Palais de justice de Paris pour protester contre la condamnation en appel d'un policier qui a tué un détenu en cavale. "Il s'agit du procès de la légitime défense des dix dernières années", rage Yves Lefebvre, le secrétaire général du syndicat.

Vendredi, Damien Saboundjian a été condamné à cinq ans de prison avec sursis et cinq ans d'interdiction de port d'arme après avoir tué, d'une balle dans le dos, Amine Bentounsi en 2012 à Noisy-le-Sec. La Cour d'assises n'a pas reconnu la légitime défense, contredisant la décision d'acquitter le policier en première instance. 

"Comment peut-on condamner un policier sans avoir des preuves, s'agace Yves Lefebvre. C'était un procès à charge contre la police sur fond d'événements actuels (les affaires Théo et Adama Traoré, NDLR)." Le syndicat Unité SGP Police FO réclame la création d'un pôle de magistrats spécialisés dans les affaires d'usage d'armes à feu par les forces de l'ordre.

"Nous ne demandons pas un permis de tuer", poursuit le secrétaire général mais que l'on prenne en compte "l'appréhension du danger en amont du tir". Au début du mois de février, les députés ont voté en première lecture le projet de loi de sécurité publique, qui assouplit notamment les règles de légitime défense pour les policiers. Ils peuvent désormais faire usage de leur arme après sommations et dans un usage proportionné.

Justine Chevalier