× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Tribunal de Poitiers (illustration)
 

Les habitants de l'immeuble ne supportent plus ses répétitions de chant plusieurs heures par jour et réclament une astreinte de 800 euros par incartade musicale.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire