BFMTV

Pitié-Salpêtrière: toutes les gardes à vue ont été levées 

L'hôpital de la Pitié-Salpêtrière -

L'hôpital de la Pitié-Salpêtrière - - BORIS HORVAT / AFP

32 personnes avaient été placées en garde à vue mercredi soir pour "attroupement en vue de commettre des dégradations" ou "violences". Ce jeudi soir, le procureur a levé l'ensemble des gardes à vue, a annoncé le parquet à BFMTV.

Des dizaines de manifestants ont fait irruption dans l'enceinte de l'hôpital de La Pitié-Salpêtrière mercredi en marge du défilé du 1er-mai. Vers 16h00, ils ont tenté de pénétrer dans le service de réanimation chirurgicale, bloqué par les soignants. Rapidement, des policiers sont arrivés sur place et les ont évacués.

32 d'entre eux ont alors été placé en garde à vue pour "attroupement en vue de commettre des dégradations" ou "violences". Ce jeudi soir, le procureur de la République a pris la décision de lever l'ensemble des gardes à vue, a indiqué le parquet de Paris à BFMTV.

Les investigations se poursuivent

"Les soins n'ont pas été perturbés et aucune dégradation n'a été constatée dans ce service", a fait savoir l'AP-HP.

Les investigations se poursuivent "afin de faire la lumière sur toutes les circonstances de l'intrusion au sein de l'établissement", a ajouté le parquet. Mercredi, le ministère de l'Intérieur Christophe Castaner avait dénoncé une "attaque" visant l'hôpital, après l'irruption de dizaines de manifestants, mais cette version a été battue en brèche par des témoignages et des vidéos sur les réseaux sociaux.
Alexandra Gonzalez avec Ambre Lepoivre