BFMTV

Perpétuité requise contre deux Antillais pour le meurtre d'un codétenu

BFMTV

L'avocat général a requis vendredi la perpétuité contre deux Guadeloupéens accusés devant la cour d'assises des Hautes-Pyrénées de l'assassinat d'un codétenu à la centrale de Lannemezan (Hautes-Pyrénées), en 2009.

Il n'y a pas de doute sur la préméditation du meurtre pour l'avocat général, Chantal Firmigier-Michel. Ce n'était pas une simple bagarre, les accusés ont porté "des coups pour tuer" avec un "sabre artisanal" fabriqué dans l'atelier de la centrale par Rodrigue Sophie, 36 ans.

Le 24 février 2009, Rachid Benchetouia, un Algérien de 42 ans, est retrouvé mort, pratiquement égorgé à l'aide d'un objet métallique tranchant.

Rodrigue Sophie et Thierry Théophile reconnaissent avoir tué Rachid Benchetouia, qu'ils qualifient tour à tour de "chien d'Arabe", de "sale type" ou de "rebeu", mais nient avoir agi avec préméditation et affirment qu'ils étaient en situation de légitime défense.