BFMTV

Paris: quel dispositif de sécurité pour la soirée du 31 décembre?

Christophe Castaner a annoncé, ce lundi, que 100.000 policiers et gendarmes seront mobilisés sur l'ensemble du territoire.

La préfecture de police de Paris a dévoilé ce lundi, dans un communiqué, le dispositif de sécurité prévu dans la capitale pour la soirée du Nouvel An, un "dispositif spécifique de sécurisation renforcée".

  • Un périmètre de sécurisation des Champs-Elysées

Concernant la célèbre avenue des Champs-Elysées, où des milliers de personnes sont attendues pour assister au spectacle pyrotechnique, le préfet de police de Paris a institué un périmètre de sécurité, l'accès et la circulation des personnes seront réglementés.

Ce périmètre sera instauré à partir de 19 heures ce mardi, jusqu'au 1er janvier 2020 à 3 heures du matin. Il comprendra les voies suivantes: place Charles-de-Gaulle - Etoile, avenue des Champs-Elysées dans sa totalité incluant le rond-point des Champs-Elysées et la place Clemenceau, ainsi que les voies y débouchant sur une distance de 50 mètres à partir de l’avenue.

"Un dispositif de barriérage et anti-intrusion sera mis en place et l’accès au périmètre se fera depuis des points de pré-filtrage et de filtrage avec possibilité de palpations de sécurité, d’inspections visuelles et de fouilles de sacs ou de bagages, et de contrôles d’identité", poursuit le communiqué.

Les commerces, bars et restaurants de la grande artère parisienne devront fermer les terrasses installées sur les trottoirs et retirer "tout mobilier pouvant servir de projectile ou d'arme par destination".

  • Pétards interdits

Dans ce périmètre de protection seront interdits les véhicules à moteur, les feux d'artifice et les pétards, les bouteilles en verre, les boissons alcoolisées, les animaux dangereux et le port de conteneur de substances ou de mélanges inflammables et corrosifs.

Enfin, les stations de métro Charles de Gaulle - Etoile, George V, Franklin D. Roosevelt, Champs-Elysées-Clemenceau ainsi que les stations desservant la place de la Concorde seront fermées.

  • Interdiction de rassemblement dans une partie de la capitale

Le préfet de police a par ailleurs pris un arrêté interdisant tout rassemblement, cortège et manifestation se revendiquant des gilets jaunes, Place Charles-de-Gaulle- Etoile et sur l’avenue des Champs-Elysées, dans sa totalité.

Les rassemblements seront également interdits dans un périmètre comprenant la présidence de la République et le ministère de l’Intérieur, ainsi que dans les secteurs de l’Assemblée Nationale, du Trocadéro et du Champ-de-Mars, du Sénat, de l’Hôtel Matignon, de la Cathédrale Notre-Dame de Paris et de la préfecture de Police, du forum des Halles, de la gare Montparnasse, de la gare Saint-Lazare et des grands magasins. Les contrevenants s'exposeront à une amende de 4ème classe (135€).

  • Sécurisation renforcée pour le secteur de Trocadéro

La préfecture de police annonce également que sur le secteur Trocadéro – Champ-de-Mars – Tour Eiffel, "où aucun événement festif n’est organisé mais où se réunit traditionnellement un public très important", la sécurisation sera renforcée, en même temps que seront prises des mesures de circulation spécifiques.

La circulation automobile y sera ainsi neutralisée à compter de 22 heures ce mardi et jusqu’à 3 heures le mercredi. Le stationnement y sera également interdit de 2 heures le mardi à 3 heures le mercredi.

  • Des mesures préventives prises dans toute l'Ile-de-France

La préfecture de police a également pris des arrêtés préfectoraux pour interdire, dans toute l'Ile-de-France, la vente au détail de carburants, le port et le transport d’artifices et de pétards et la consommation d’alcool sur la voie publique.

Les services de la préfecture de police, de la sous direction de la Police Régionale des Transports de la Direction de la Sécurité de Proximité de l’Agglomération Parisienne mèneront, enfin, des contrôles dans les transports en commun.

  • 100.000 policiers et gendarmes mobilisés

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé ce lundi que 100.000 policiers et gendarmes seront mobilisés sur l'ensemble du territoire pour assurer la sécurité lors du passage à la nouvelle année. Ils étaient 148.000 l'année dernière, en plein contexte de mobilisation des gilets jaunes.

2300 militaires de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris seront également mobilisés dans la capitale ce mardi soir, selon les pompiers de Paris. Un dispositif "exceptionnel" selon eux, renforcé par des personnes des associations agréées de sécurité civile et du SAMU.

Clément Boutin