BFMTV

Paris: bientôt sous protection policière, l'écologiste Alice Coffin porte plainte pour cyberharcèlement

Alice Coffin dans les couloirs de l'Hôtel de Ville de Paris, vendredi 24 juillet 2020

Alice Coffin dans les couloirs de l'Hôtel de Ville de Paris, vendredi 24 juillet 2020 - BFM Paris

La Conseillère municipale de Paris, à l'origine de la démission de Christophe Girard, a reçu de nombreux messages insultants sur les réseaux sociaux, après la réapparition d'une vidéo datant de 2018.

Elle était quasi inconnue du grand public il y a quelques jours. Alice Coffin, fraîchement élue conseillère municipale écologiste dans le 12e arrondissement de Paris, fait aujourd'hui l'objet de cyberharcèlement et annonce ce mardi dans une interview à LCI avoir déposé plainte.

La militante féministe et ancienne journaliste est, avec d'autres élus écologistes, à l'origine de la lettre envoyée la semaine dernière à Anne Hidalgo, demandant la suspension de Christophe Girard. Le désormais ex-adjoint à la Culture de la maire de Paris était décrié pour ses liens avec l'écrivain Gabriel Matzneff, sous le coup d'une enquête préliminaire pour viols sur mineurs.

"La honte!"

Christophe Girard a annoncé sa démission jeudi, après une mobilisation féministe au pied de l'Hôtel de ville et la résurgence de repas partagés avec Gabriel Matzneff aux frais de la mairie. "Une victoire féministe", s'était félicitée Alice Coffin au micro de BFM Paris le soir-même. Même si elle regrettait l'hommage qu'a rendu le Conseil de Paris à l'ancien adjoint, qu'elle avait contesté en s'exclamant "La honte! La honte!".

Le week-end dernier, une vidéo datant de 2018 dans laquelle elle répond à une interview a resurgi sur les réseaux sociaux. L'élue déclare notamment: "Ne pas avoir de mari, ça m'expose plutôt à ne pas être violée, ne pas être tuée, ne pas être tabassée". Dans la foulée, les messages à caractère lesbophobes ou sexistes à son encontre se sont multipliés.

Bientôt sous protection judiciaire

"Je ne suis pas encore sous protection policière, précise l'élue à nos confrères, mais j'en ai accepté le principe." Dans sa plainte, l'écologiste "mentionne le rôle joué par certains élus dans le cyberharcèlement dont (elle a) été victime", sans citer de noms.

Critiquée par Anne Hidalgo pour son implication dans le départ de Christophe Girard, Alice Coffin regrette que la maire de Paris ait décidé de l'"isoler" de la majorité, au même titre que Raphaëlle Rémy-Leleu, autre élue écologiste ayant participé à la manifestation féministe au pied de l'Hôtel de ville.

"La maire de Paris et d'autres élus ont décidé (...) de nous désigner comme les deux vilaines, les deux méchantes", dénonce Alice Coffin. L'intéressée enchaîne: "C’est grave de faire cela envers des conseillères déjà soumises à des attaques parce que féministes, et en ce qui me concerne parce que lesbienne. Ce n’est pas responsable d’agir ainsi".
Florian Bouhot Journaliste BFM Régions