Non-lieu pour deux gendarmes qui avaient abattu un détenu en cavale

000_6C0V9.jpg
 

La thèse de la légitime défense a été retenue par la justice. La partie civile a décidé de faire appel.

Votre opinion

Postez un commentaire