Au lendemain de  l'attentat de Nice sur la Promenade des Anglais le 14 juillet 2016
 

Presque deux ans après l'attentat de Nice, la garde des Sceaux Nicole Belloubet a rappelé ce mercredi l'importance d'agir "dans la durée" en ce qui concerne l'accompagnement psychologique des victimes qui sont encore nombreuses à se manifester aujourd'hui.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire