Dans un centre d'appels du Samu, dans l'Hérault.
 

La mort de Naomi Musenga, dont l'appel avait été négligé en décembre par une opératrice téléphonique du Samu, a tragiquement mis en lumière la profession d'assistant de régulation médicale.

Votre opinion

Postez un commentaire