BFMTV

Nabilla jugée le 19 mai pour avoir poignardé son compagnon Thomas Vergara

Nabilla Benattia et son compagnon Thomas Vergara, le 21 octobre 2013.

Nabilla Benattia et son compagnon Thomas Vergara, le 21 octobre 2013. - Eric Feferberg - AFP

La starlette est soupçonnée d'avoir porté un coup de couteau au thorax de son compagnon en novembre 2014 dans un appart'hôtel de Boulogne-Billancourt et de l'avoir blessé au dos quelques mois plus tôt, également par arme blanche, dans les Bouches-du-Rhône.

Nabilla Benattia devant la justice. La starlette de la téléréalité comparaîtra le 19 mai devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour avoir poignardé à deux reprises son compagnon Thomas Vergara, a indiqué mardi le parquet de Nanterre.

La jeune femme de 24 ans, devenue phénomène médiatique grâce à son expression "Allô, non mais allô quoi!" dans l'émission Les Anges de la téléréalité, sera jugée pour deux délits de "violences volontaires aggravées" à l'encontre de son petit ami en 2014.

Deux versions différentes

Nabilla est soupçonnée d'avoir porté un coup de couteau au thorax de son compagnon dans la nuit du 6 au 7 novembre 2014 dans un appart'hôtel de Boulogne-Billancourt et de l'avoir blessé au dos le 8 août 2014, également par arme blanche, dans les Bouches-du-Rhône.

Pour les faits survenus à Boulogne, une information judiciaire avait été ouverte du chef de "tentative de meurtre", qualification passible de la cour d'assises, mais "l'intention homicide" n'avait finalement pas été retenue. La brune plantureuse étant "la concubine de la victime" et s'agissant de "violences avec arme", elle sera en revanche jugée pour violences "aggravées".

Le couple donne des événements de cette nuit deux versions différentes: elle maintient qu'au cours d'une violente dispute, Thomas Vergara s'est blessé seul avec le couteau, et il assure que le coup était "involontaire". Deux versions non crédibles, selon l'accusation: sur la base d'expertises, "les juges d'instruction et nous avons estimé que le coup était volontaire", avait ainsi expliqué le parquet.

Non-respect de ses obligations judiciaires

Mise en examen en novembre 2014, Nabilla avait passé cinq semaines en détention provisoire. Les termes de son contrôle judiciaire lui interdisent d'entrer en contact avec son compagnon, même à travers les réseaux sociaux, et d'évoquer l'affaire dans les médias.

Or, ces derniers mois, la starlette semble avoir pris quelques libertés avec ses obligations en s'affichant sur les réseaux sociaux au bras de son compagnon et lors de voyages hors de France, notamment en Suisse, ce qui a conduit le parquet de Nanterre à ouvrir courant janvier une enquête pour le "non-respect" de ces interdictions. 

Elle encourt théoriquement une révocation de son contrôle judiciaire et un retour en prison jusqu'au procès. A ce jour, le parquet n'a pas pris de décision sur d'éventuelles poursuites à son encontre.

L'idylle entre Nabilla et Thomas, qui se sont rencontrés pendant le tournage des Anges de la téléréalité, a toujours été tumultueuse, d'après leur entourage.

V.R. avec AFP