BFMTV

Mur des cons: la présidente du Syndicat de la magistrature mise en examen

Le "mur des cons" du Syndicat de la magistrature, révélé par Atlantico le 24 avril 2013.

Le "mur des cons" du Syndicat de la magistrature, révélé par Atlantico le 24 avril 2013. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Françoise Martres a été mise en examen le 17 février pour "injures publiques". Une information confirmée par le Syndicat de la magistrature à BFMTV.com.

La révélation d'un "mur des cons" -où des photos de nombreuses personnalités judiciaires, politiques et médiatiques étaient épinglées au sein du Syndicat de la magistrature- avait a provoqué un tollé, en avril 2014. Après des plaintes et des réactions en chaîne, et l'ouverture d'une enquête par le Conseil supérieur de la magistrature, la polémique a finalement rattrapé Françoise Martres, la présidente du Syndicat de la magistrature (SM).

Françoise Martres a été mise en examen le 17 février pour "injures publiques" par la doyenne des juges, Sylvia Zimmermann, a annoncé le SM, joint par BFMTV.com, confirmant ainsi une information de Valeurs actuelles.

"Le Syndicat de la magistrature conteste que cet affichage – qu’il n’a jamais eu l’intention de rendre public - puisse être assimilé à une quelconque publication syndicale", se défend le SM dans un communiqué condamnant de nouveau non pas ce "mur des cons", réalisé dans un cadre privé, mais "l'exploitation qui en a été faite" par le journaliste de France 3 qui l'avait filmé "à l'insu des occupants de ce local".

photos de nombreuses personnalités judiciaires, politiques et médiatiques sont épinglées, a provoqué un tollé.

S. C.