En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des bougies et des fleurs déposées devant une photo de Rémi Fraisse.
 

Les deux juges chargés d’instruire le dossier de la mort de Rémi Fraisse, en 2014, dans le Tarn, ont délivré ce mardi une ordonnance de non-lieu en faveur du gendarme. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • lasentinelledubarry
    lasentinelledubarry     

    La justice aux ordres de l'exécutif, rien de changé avec Macron. Les libertés institutionnelles bafouées. Qui a dit il faut aimer la police?

  • Janus Vd
    Janus Vd     

    Que peux t on retenir de cette triste affaire? C'est que l'instrumentalisation de la justice amène forcement nombre de gens à être complètement dans de déni. Ce manifestant mort pour avoir joué au révolutionnaire était en dehors des réalités. Car si les gendarmes ont utilisés les grenades c'est bien que cela virait vinaigre!! Et que ce jeune n'était pas là par hasard pour histoire de voir de plus près. Malheureusement nombre de médias et de politique se sont accordés au nom de la liberté d'expression le droit de porter des jugements en culpabilité qui parfois détruise des homme et des politiques avant même leurs jugement. Eh oui car la justice en dernier porte un jugement et souvent ce dernier n'est pas conforme à ceux des juges d'instruction encartés qui s'accordent un droit de nuisance intolérable car cela détruit des vies d'hommes politique ou des communs des mortels comme dans l'affaire d'Outreau. Aussi prenons garde car cela peut arriver à chacun de nous!

  • boulette34
    boulette34     

    Total soutient a nos forces de police et gendarmerie.
    Force et Honneur.

    lasentinelledubarry
    lasentinelledubarry      (réponse à boulette34)

    Force sûrement, honneur j'ai un doute!

  • caramel23
    caramel23     

    pour une fois qu'une décision de justice va dans le bon sens on ne peut que s'en réjouir !!!!!!

  • Flomatem
    Flomatem     

    La vérité rétablie ! bravo à la justice française

    benpardi!
    benpardi!      (réponse à Flomatem)

    Oui : bravo ! Maintenant les zadistes de tout poil savent que la police à le droit de tuer, par accident...ou pas ! Ca va sûrement simplifier les rapports entre eux. Oui, oui bravo, vraiment. Ca fait b..... les p'tits Flomatem, c'est déjà ça !

  • Stop haine
    Stop haine     

    Les mélenchonnistes de tout poil s'excitent ... Non lieu signifie, n'en déplaise aux ennemis de la justice, que la mort de cet individu n'est pas imputable aux forces de l'ordre.

  • normandie14
    normandie14     

    C'est la porte ouverte aux violences de toutes parts dans l'éventuelle évacuation de NDDL !!

    Patrick28
    Patrick28      (réponse à normandie14)

    Si l'évacuation de NDDL est décidée, les zadistes ne devront pas se plaindre s'il y a un problème.
    Surtout qu'il est probable qu'ils soient armés, donc pas de cadeau, on dégage ces bons à rien!!!

  • normandie14
    normandie14     

    C'est la porte ouverte aux violences de toutes parts dans l'éventuelle évacuation de NDDL !!

  • benpardi!
    benpardi!     

    Non lieu. Cela signifie qu'en fait pour la justice Rémi Fraisse n'est pas mort. La justice, quoi...

    fumcapt
    fumcapt      (réponse à benpardi!)

    Ouais, mais comme c'est pas la même pour tous, La justice ça ne veut plus dire grand chose

  • Stop haine
    Stop haine     

    Mélenchon, alias le Chavez français, ce qui n'est assurément pas un compliment, avait effectivement diffamé CAZENEUVE en prétendant qu'il était responsable de la mort de ce violent anarchiste. La vérité est donc établie, n'en déplaise aux altermondialistes de tout poil : il ne s'agit pas d'un crime, encore moins imputable aux forces de l'ordre, mais d'un décès lié à la violence des anarchistes, qui s'appellent pompeusement "zadistes". Personne n'a le droit de se proclamer défenseur d'une "zone" qui ne lui appartient pas et où il n'a aucun titre à se trouver. La mort d'une personne est toujours triste, l'imputer à la République est une infâme insulte, en tout cas un mensonge éhonté.

    benpardi!
    benpardi!      (réponse à Stop haine)

    Tu connaissais Rémi Fraisse personnellement ? Sinon, qu'est ce qui te permets de le traiter de "violent anarchiste" ? Il y a fort à parier que tu ne connais même pas l'origine du mouvement anarchiste !

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire