Dans un centre d'appels du Samu. (photo d'illustration)
 

L'opératrice du Samu qui avait pris l'appel de Naomi Musenga, en décembre dernier, quelques heures avant sa mort, avait une certaine expérience des urgences. Mercredi, elle a été suspendue.  

Votre opinion

Postez un commentaire