BFMTV

Mort de Clément Méric: quatre skinheads renvoyés devant les Assises

Manifestation en hommage à Clément Méric le 6 juin 2013 à Paris.

Manifestation en hommage à Clément Méric le 6 juin 2013 à Paris. - Pascal Pavani - AFP

Le jeune homme, militant d'extrême gauche, avait été tué dans une rixe en 2013 à Paris.

L'affaire Clément Méric va se poursuivre devant les Assises: une juge d'instruction ordonne le renvoi de quatre skinheads devant la cour d'assises, selon une source judiciaire. Ils avaient été impliqués dans la rixe qui avait coûté la vie au jeune homme, militant antifasciste, en 2013 à Paris.

Deux d'entre eux, Esteban Morillo, 24 ans, et Samuel Dufour, 23 ans, sont plus directement visés. La magistrate a ordonné qu'ils soient jugés pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, en réunion et avec usage ou menace d'une arme, des circonstances aggravantes, a précisé la source. Les deux autres sont poursuivis pour des violences sur des camarades de Clément Méric présents lors de la bagarre dans le quartier Saint-Lazare, le 5 juin 2013.

La mort de Clément Méric, 18 ans, devenu un symbole pour les "antifas" (antifascistes), avait causé une vive émotion et conduit le gouvernement à dissoudre le groupuscule Troisième Voie, dont étaient issus les skinheads, et son service d'ordre, les Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), que dirigeait Serge Ayoub, un vétéran de la mouvance.

Le ministre de l'Intérieur de l'époque, Manuel Valls, avait évoqué un "assassinat", sur fond de craintes de résurgence des violences d'extrême droite.

la rédaction avec AFP