BFMTV

Mort d'Alexandre Junca: le principal suspect se rétracte

BFMTV

Le principal suspect dans la mort du jeune Alexandre Junca, Mickaël Baehrel, qui avait reconnu lors de sa garde à vue début avril "avoir frappé Alexandre à la tête, de façon violente" est depuis revenu sur ses aveux dans une lettre adressée "il y a une dizaine de jours au juge d'instruction", a indiqué le procureur de la République Jean-Christophe Muller. "Ce n'est pas la première fois qu'il se rétracte, il sera interrogé de nouveau par le juge la semaine prochaine", a ajouté le magistrat. 

Selon une autre source proche du dossier, Mickaël Baehrel, 27 ans, "a une personnalité très fluctuante, on peut s'attendre de sa part à d'autres rétractations (...) Ses aveux sont déjà circonstanciés, cette nouvelle lettre ne change rien à la procédure en cours".

Parallèlement, la Cour d'appel de Pau a refusé vendredi de remettre en liberté le complice présumé et ex-amant de Mickaël Baehrel, Claude Ducos, 74 ans, en invoquant "le souci de sauvegarde de la manifestation de la vérité". Mis en examen et écroué le 6 avril pour "assassinat", "enlèvement" et "séquestration de mineur" en bande organisée", il nie toute participation au crime. Il avait demandé mardi sa remise en liberté.