BFMTV

Montrouge: le suspect de la fusillade connaît les frères Kouachi

Les policiers inspectent les lieux où une jeune policière a été abattue à Montrouge, le 8 janvier 2015.

Les policiers inspectent les lieux où une jeune policière a été abattue à Montrouge, le 8 janvier 2015. - Kenzo Tribouillard - AFP

La fusillade de Montrouge qui a eu lieu jeudi a causé la mort d'une policière. Le suspect, qui a été identifié vendredi, connaît les frères Kouachi, les auteurs présumés de l'attentat contre Charlie Hebdo. Toutefois, aucun lien direct ne peut être établi entre les deux tueries.

Le suspect de la fusillade de Montrouge, au cours de laquelle une policière a trouvé la mort, a été identifié. Selon nos informations, le suspect de Montrouge connaissait les frères Kouachi, auteurs présumés de l'attaque contre Charlie Hebdo mardi, comme l'annonçait plus tôt France 2. Jusqu'alors, les autorités estimaient qu'il n'y avait "pas de lien" établi entre les deux affaires même si le parquet antiterroriste avait été saisi des deux dossiers.

Les "récentes et toutes dernières avancées de l'enquête ont permis d'établir une connexion entre les deux fusillades" de Montrouge et de Charlie-Hebdo, ont dit ces sources, sans autres détails, incitant par ailleurs les médias "à la prudence".

En clair, impossible de dire s'il s'agit d'actions coordonnées. "A ce stade", il n'y a pas de lien entre cette fusillade et l'attentat de Charlie Hebdo dans lequel douze personnes ont trouvé la mort mercredi, ont précisé les autorités.

"L'enquête avance", assure Cazeneuve

L'étau s'est resserré vendredi matin autour du suspect de la fusillade de Montrouge qui a coûté la vie à une policière: le suspect a été identifié et deux interpellations ont eu lieu dans son entourage proche vendredi matin dans l'Essonne, avait-on appris peu avant de sources proches du dossier. "Le suspect a été identifié. Deux interpellations ont eu lieu dans son entourage très proche", selon ces sources. Ces opérations qui ont eu lieu dans le quartier réputé sensible de la Grande Borne à Grigny "concernent le cadre familial de l'individu recherché", a précisé à l'AFP le maire de Grigny, Philippe Rio.

Le fuyard de Montrouge avait été condamné pour le projet d'évasion d'un autre djihadiste présumé, Smaïn Ait Ali Belkacem, en 2010, dossier dans lequel Chérif Kouachi avait été mis en examen avant de bénéficier d'un non-lieu. Comme les frères Kouachi, le fuyard de Montrouge serait issu de la filière des Buttes Chaumont, toujours d'après Reuters.

Un agent grièvement blessé

L'enquête "avance", avait assuré un peu plus tôt le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, sans donner plus de précisions.

Deux personnes, arrêtées jeudi, sont toujours en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire des Hauts-de-Seine. "Rien ne prouve à ce stade qu'elles soient impliquées dans les faits", a rappelé une source policière. Un agent de la voirie a été grièvement blessé dans cette fusillade qui a eu lieu jeudi peu après 8 h et une policière municipale de 26 ans a été tuée.

L'enquête pour assassinat et tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste a été confiée à la section antiterroriste du parquet de Paris.

A. D. avec Sarah-Lou Cohen