× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Millas
 

Afin d'éclaircir les zones d'ombre sur les raisons de la collision entre un car scolaire et un TER, à Millas, les enquêteurs de la gendarmerie vont modéliser en 3D la scène de l'accident. Un drone va également être utilisé.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • goodaps
    goodaps     

    A quelques secondes près !... 12 km/h, cela veut dire 3,33 m/s… ou encore, que, si le train était arrivé 1 seconde plus tôt, la conductrice serait probablement morte, car en face du train… ou que si le train était arrivé 2 secondes plus tard, le choc n’aurait pas eu lieu… si, bien sûr, la vitesse du bus avait été constante… Par ailleurs, et si le bus accidenté s’est arrêté sous la barrière... quid de la suite ? Et dans ce cas, les témoignages ne sont pas forcément contradictoires… A suivre… Mais on saura assez vite, je pense, avec les témoignages des chauffeurs des autres bus…

  • ♥ de France
    ♥ de France     

    Enquêteur : encore un secteur qui devient obsolète si la technologie fait mieux. Faudrait vraiment savoir ce que l'on fera de ces nouveaux chômeurs engendrés par les nouvelles technologies.

Votre réponse
Postez un commentaire