BFMTV

Mediator: une association va déposer 110 plaintes contre Servier

José Duquenoy, dont la femme a utilisé le médicament Mediator, a déposé mercredi à la sous-préfecture de Calais les statuts d'une association nationale de défense des victimes du Mediator (ADVM) qui revendique déjà environ 200 adhérents. A Bordeaux, le do

José Duquenoy, dont la femme a utilisé le médicament Mediator, a déposé mercredi à la sous-préfecture de Calais les statuts d'une association nationale de défense des victimes du Mediator (ADVM) qui revendique déjà environ 200 adhérents. A Bordeaux, le do - -

BORDEAUX (Reuters) - Une association de victimes présumées du Mediator déposera mardi prochain 110 plaintes pour blessures et homicides involontaires...

BORDEAUX (Reuters) - Une association de victimes présumées du Mediator déposera mardi prochain 110 plaintes pour blessures et homicides involontaires contre le laboratoire pharmaceutique Servier, dont le médicament est soupçonné d'être à l'origine de nombreux décès, a annoncé mercredi son président.

Le docteur Dominique-Michel Courtois, président de l'association des victimes de l'Isoméride et du Mediator (Avim), a précisé que 100 plaintes pour blessures involontaires et dix pour homicides involontaires seraient déposées auprès du pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Paris.

L'association se constituera en outre partie civile et 500 autres plaintes en cours de finalisation devraient être déposées d'ici à la fin du mois de janvier, a-t-il ajouté.

Le Mediator, un antidiabétique souvent prescrit comme coupe-faim, a été mis sur le marché en 1976 par le laboratoire Servier mais n'a été interdit en France qu'en novembre 2009, longtemps après son retrait dans d'autres pays occidentaux.

Il a été utilisé par environ cinq millions de patients en France, dont 2,9 millions l'ont pris pendant plus de trois mois, et les agences officielles de santé chiffrent le nombre de décès à au moins 500, certaines allant jusqu'à 2.000 morts.

Le Mediator serait responsable de valvulopathies cardiaques et d'hypertension artérielle pulmonaire.

L'Avim demande également à rencontrer le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, pour lui demander la création d'une commission d'expertise et d'indemnisation (CEI).

"Cette CEI aurait un double but, l'indemnisation des victimes mais aussi la recherche des différents responsables des dysfonctionnements dénoncés depuis quelques mois", a expliqué le président de l'Avim.

Xavier Bertrand a parlé de "graves défaillances" dans le système sanitaire, l'Agence du médicament ayant alerté le ministère de la Santé sur les dangers du Mediator. Un rapport demandé à l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) doit être rendu le 15 janvier.

Claude Canellas, édité par Yves Clarisse