BFMTV

Marseille : une policière légèrement blessée dans les quartiers nord

-

- - -

Une femme gardien de la paix qui se trouvait dans une voiture de police-secours a été victime d'un tir d'une arme à air comprimé, hier soir lors d'une intervention sur une fuite de gaz dans une cité des quartiers nord de Marseille.

Une fonctionnaire de police a été légèrement blessée jeudi soir lors d'une intervention dans les quartiers du nord de Marseille, à la veille de la visite de Manuel Valls dans la cite phocéenne, apprend-on vendredi de source policière.La jeune femme a été touchée à la joue par un plomb de 4,5 mm. La patrouille de police accompagnait les marins-pompiers appelés pour une fuite de gaz dans le XVe arrondissement de la ville. C'est au moment de quitter les lieux d'intervention que le véhicule de patrouille a été la cible de plusieurs projectiles, dont celui qui a atteint la femme policière. Cet incident intervient alors que le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, est attendu vendredi à Marseille pour l'installation d'un nouveau préfet de police aux pouvoirs élargis.

« Elle a reçu un projectile en plomb sous l’œil qui a traversé la joue »

David-Olivier Reverdy est secrétaire adjoint du syndicat Alliance police nationale pour la zone méditerranée. Il a confié son récit sur RMC : « Une patrouille de police a appelée pour une odeur de fuite de gaz dans les quartiers nord de Marseille. Arrivée sur place et après le départ des pompiers, la fonctionnaire de police lorsqu’elle descend du véhicule entend une déflagration et se rend compte qu’elle est touchée au visage. Elle a reçu un projectile en plomb sous l’œil qui a traversé la joue pour se loger quasiment dans la bouche. Notre collègue doit subir une intervention chirurgical pour extraire le plomb ».

« Des faits très graves »

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a déclaré vendredi à Marseille que la blessure d'une policière, victime d'un tir de plomb jeudi soir dans les quartiers nord de la ville, constituait « des faits très graves » et qu'il lui rendrait visite. « On pourrait considérer que ce n'est pas grave, mais ce n'est pas anodin. Cela veut dire qu'il y a des individus qui n'hésitent pas à passer à l'acte. Ce sont des faits très graves », a déclaré le ministre devant la presse après une cérémonie d'installation du nouveau préfet de police des Bouches-du-Rhône, Jean-Paul Bonnetain.