BFMTV

Marseille : des familles Roms évacuent leur propre camp

Un camp rom à Marseille, le 30 août 2012

Un camp rom à Marseille, le 30 août 2012 - -

Après leur départ, jeudi soir, les riverains ont incendié les restes du campement.

Jeudi soir, des habitants d'une cité de Marseille ont contraint à la fuite, sans violences physiques, des familles Roms installées à proximité. Ils ont incendié les restes de leur campement.

Les policiers sont arrivés sur place vers 19 heures pour séparer une trentaine d'habitants mécontents et les familles roms, qui ont reflué avec caravanes et véhicules.

Cette action, révélée par le quotidien régional La Provence sur son site internet, avait été préparée par les habitants. Les riverains avaient, en effet, informé les autorités de leur passage à l'acte si les roms ne quittaient pas les environs de la cité des Créneaux, dans le 15e arrondissement de la ville.

Les habitants se plaignaient de cambriolages

Interrogée sur ces faits, dont elle n'avait pas encore eu connaissance, Caroline Godard, membre de l'association Rencontres Tsiganes, s'est dite "effarée". Elle souligne qu'environ 35 personnes étaient installées dans ce campement depuis quelques jours.

"Des habitants sont venus me voir jeudi matin, ils étaient excédés par la présence des Roms" qu'ils accusaient d'avoir commis des cambriolages, a pour sa part déclaré Samia Ghali, sénatrice-maire PS des 15e et 16e arrondissements de Marseille. Selon elle, des femmes s'étaient aussi plaintes que les Roms "salissent tout et essayent d'entrer dans les immeubles". Certains bâtiments sont en partie vides en raison d'une procédure de démolition en cours.

Sujet Vidéo : B. DUBOIS et A. SARRAHIL