BFMTV

Les restes de trois Poilus découverts sur le chantier du Mémorial de Verdun

BFMTV

Les squelettes de trois soldats français de la Première Guerre mondiale, ainsi que de nombreux objets appartenant à leur équipement, ont été découverts par hasard mercredi sur le chantier de rénovation du Mémorial de Verdun, a-t-on appris jeudi.

Mercredi matin un ouvrier du chantier est tombé sur des ossements dans une couche de glaise noire située à deux mètres de profondeur, "complètement enchevêtrés mais quasiment complets" et "dans un "excellent état de conservation", a déclaré à l'AFP Bruno Frémont, médecin légiste à Verdun, confirmant une information de l'Est Républicain.

Un des trois corps pourrait être identifié

Une plaque d'identification militaire a également été retrouvée à proximité: celle d'un sergent de 35 ans, Claude Fournier, originaire de Saône-et-Loire, "tué à l'ennemi" le 4 août 1916 à Douaumont près de Verdun.

"Cette plaque appartenait très vraisemblablement à l'un de ces trois soldats, mais on ne sait pas lequel des trois, il faudrait faire des analyses génétiques" si d'éventuels descendants se présentaient, a expliqué le médecin légiste.

Si elles ne sont pas identifiées et réclamées par des descendants, les dépouilles seront inhumées dans la nécropole nationale de Douaumont, située près du Mémorial de Verdun.

la rédaction avec AFP