BFMTV

Les agressions avec vol en hausse dans les transports en commun

Les violences crapuleuses (agressions pour voler) dans les transports en commun en France ont augmenté de 16% sur le premier semestre 2014

Les violences crapuleuses (agressions pour voler) dans les transports en commun en France ont augmenté de 16% sur le premier semestre 2014 - Alain Jocard - AFP

Les smartphones sont la cible privilégiée de ces voleurs alors que dans le même temps pointe le ministère de l'Intérieur les violences contre les personnes ont diminué durant le premier semestre 2014

Le smartphone est devenu une cible privilégiée des vols à la tire dans les transports en commun. Depuis son agression dans les couloirs du métro alors qu'il consultait un message, Pierre confie à BFMTV être "devenu plus prudent". Plus "parano" aussi. "C'était le soir, il devait être 23h ou minuit. Je regardais mon iPhone pour lire un message, trois gars me sont tombés dessus pour essayer de me le voler", raconte-t-il. Il est ensuite roué de coups à la tête. Une agression traumatisante pour Pierre qui a depuis changé son comportement. "Après dans le métro, on fait plus attention à qui est autour de vous, on essaye de cacher son téléphone", poursuit-il. Et il n'est pas le seul. Les violences crapuleuses, caractérisées comme des agressions pour voler, ont augmenté de 16%dans les transports en commun en France, a annoncé mardi le ministère de l'Intérieur.

Les agressions crapuleuses augmentent de 16%

Dans le même temps, les agressions contres les personnes ont diminué d'autant durant le premier semestre 2014 sans que que les autorités n'en donnent toutefois le détail. Pour présenter ces chiffres, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Alain Vidalies, ont réuni place Beauvau, le Comité National de la sécurité dans les transports en commun (CNSTC). Un point a été fait à cette occasion, par le responsable du nouveau Service statistique ministériel (SSM) de l'Intérieur, sur les chiffres de la délinquance.

Par rapport au premier semestre 2013, sur la même période de 2014, il y a eu une "baisse de certains pans de la délinquance enregistrée par les forces de sécurité dans les transports en commun": les atteintes aux personnes à des fins non crapuleuses (violences aux personnes) ont diminué de 16%, les atteintes aux biens non violentes de 21% et les infractions à la législation sur les stupéfiants de 13%.

Un groupe de travail "contre les violences faites aux femmes"

"Il y a eu de grands efforts de la police pour réduire la délinquance dans les rues, pointe pour BFMTV Nicolas Comte porte-parole du syndicat Unité POLICE SGP-FO mais les agressions se déplacent dans les transports en commun". En conséquence, le ministère de l'Intérieur et son homologue des Transports ont décidé d'assouplir les "règles permettant aux agents de sécurité d'opérer en civil" dans les transports en commun. "Des mesures vont être prises pour renforcer la lutte contre les infractions, incivilités et fraudes commises à bord des trains", ont promis les ministres, mardi. Un groupe de travail "contre les violences faites aux femmes et les comportements sexistes" a également été créé. Il "est chargé d'élaborer des propositions concrètes pour prévenir et lutter" contre ce type de violences.

S.A. avec AFP