BFMTV

Le tireur présumé des Cévennes, en fuite depuis 4 jours, s'est rendu aux gendarmes

L'homme de 29 ans qui est souponné d'avoir tué deux de ses collègues mardi, s'est rendu à la gendarmerie ce vendredi, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Il a été placé en garde à vue.

Le ministre de l'Intérieur a annoncé que l'homme recherché depuis quatre jours dans les Cévennes, suspecté d'avoir abattu deux personnes dans une scierie des Plantiers, s'était rendu de lui-même de manière pacifique ce vendredi. Valentin Marcone a été placé en garde à vue et va désormais être entendu par les enquêteurs, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

>> Une conférence de presse se tiendra ce vendredi soir à 21h30 dans la commune de Saumane afin de faire le point sur l'avancée de l'enquête.

350 gendarmes engagés dans la traque

"L’homme recherché depuis mardi dans le Gard s’est rendu", écrit le ministre de l'Intérieur sur Twitter. "Merci à tous les agents de l’Etat pour leur mobilisation exceptionnelle, jour et nuit, durant ces 3 derniers jours. Notamment les 350 gendarmes, dans le cadre de l’enquête judiciaire, la Préfète et la sous préfète du Vigan".

Selon nos informations, l'homme se trouvait bien dans le périmètre de recherche de la gendarmerie, à savoir cette zone rouge de 15 km² qui était ratissée depuis quatre jours par 350 gendarmes. Valentin Marcone a été interpellé à 19h25 près de l'église de Saint-Marcel de Fontfouillouse. Il était caché et vêtu d'une tenue de camouflage. Il s'est rendu auprès des gendarmes qui se trouvaient dans la zone sans opposer la moindre résistance, et aucun coups de feu n'a été tiré.

Les gendarmes engagés dans la traque du fugitif étaient épaulés par des hélicoptères et des drones équipés de caméras thermiques ainsi que par neuf équipes cynophiles, dont trois composées de chiens Saint-Hubert, aux capacités olfactives de pistage supérieures.

Sur BFMTV, le maire de la ville des Plantiers Bernard Mounier a fait part du "soulagement de la population" à l'annonce de cette arrestation, se réjouissant que la personne se soit rendue "sans effusion de sang et de violence".

Mélanie Vecchio et Jeanne Bulant