barbarin
 

Le cardinal Barbarin et cinq autres personnes sont jugés à partir de ce lundi par le tribunal correctionnel de Lyon pour "non-dénonciation de délit", plus précisément des abus sexuels commis par un prêtre entre les années 70 et 90. Beaucoup y voient le premier gros procès de la pédophilie dans l'Eglise catholique française.

Votre opinion

Postez un commentaire