× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
griveaux
 

L'une des quatre personnes a été placée en détention provisoire. Les avocats ont dénoncé "une atteinte exceptionnels aux symboles (...) de la République et de l'État".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire