BFMTV

Le "gros choc" de l'employeur de Jonathann Daval en apprenant ses aveux

Témoignant ce jeudi sur notre antenne, Denis Carnet, l'employeur de Jonathann Daval, évoque le "gros choc" qu'il a ressenti en apprenant les aveux de son salarié la veille.

"Un employé discret, un employé, je ne vais pas dire modèle mais presque, une personne qui était consciencieuse, qui était disponible et toujours prête à rendre service". C'est ainsi que Denis Carnet décrit son salarié ce mercredi sur notre antenne, Jonathann Daval, qui a avoué mardi avoir tué son épouse Alexia Daval. "Pour moi, Jonathann était une personne un peu timide et réservée, qui ne s’attardait pas sur ses problèmes. Ici, à l’intérieur de l’entreprise, il ne parlait pas de ce qui pouvait se passer à l’extérieur", enchaîne-t-il. 

"On a reçu beaucoup de lettres le soutenant"

"Il était très gentil, il doit toujours l’être je pense, il n’a pas changé. Il était aussi très apprécié des clients. Par rapport à son travail, ça s’est toujours bien passé. Il n’y avait pas de souci particulier", déclare le patron. Il a également fait observer: "Lorsque le drame s’est produit, on a reçu beaucoup de messages, de lettres le soutenant."

Les aveux de Jonathann Daval ont beaucoup surpris et peiné ses collègues. "Hier soir, ça a été un gros choc parce qu’on ne s’y attendait vraiment pas. On était à fond avec lui, on le soutenait et on faisait tout pour le réintégrer le mieux possible. Parfois, des bruits couraient sur la possibilité qu’il soit le responsable, ça mettait tout le monde en colère parce que ce n’était vraiment pas possible", pose Denis Carnet. 

Robin Verner