BFMTV

Le chef du Raid salue Lassana Bathily et "le second héros de Vincennes"

Jean-Michel Fauvergue, patron du Raid, a évoqué l'action de Lassana Bathily et d'un ouvrier portugais pour leur rôle précieux joué le jour de l'assaut lors de la prise d'otages à l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes.

Jean-Michel Fauvergue, patron du Raid, a évoqué l'action de Lassana Bathily et d'un ouvrier portugais pour leur rôle précieux joué le jour de l'assaut lors de la prise d'otages à l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes. - BFMTV

S'exprimant sur BFMTV, Jean-Michel Fauvergue, le patron du Raid, a évoqué les coulisses de l'assaut mené porte de Vincennes, à Paris, dans le supermarché casher. Il a notamment souligné le rôle capital joué par un ouvrier portugais, venu de lui-même livrer des informations précieuses au forces de l'ordre.

"Un rôle primordial". C'est en ces termes que le chef du Raid, Jean-Michel Fauvergue, s'exprimant sur BFMTV ce mardi, a qualifié l'attitude de Lassana Bathily, au cours de la prise d'otages sanglante qui s'est déroulée à l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, à Paris, le vendredi 9 janvier.

Mais le patron du Raid a également souligné le rôle joué par un second héros de Vincennes, bien moins mis en lumière: celui d'un ouvrier portugais qui avait réalisé des travaux dans le supermarché casher, et qui est venu de lui-même livrer des informations précieuses aux forces de l'ordre. 

Un ouvrier portugais livre les plans de l'Hyper Cacher

Décrivant les coulisses de l'assaut qui était venu mettre un terme à l'entreprise terroriste de l'islamiste Amedy Coulibaly, Jean-Michel Fauvergue a évidemment longuement évoqué Lassana Bathily dont les informations précieuses ont grandement aidé les forces de police.

"Je précise d'ailleurs que ce n'est pas le seul à nous avoir donné du renseignement", a tenu à insister le chef du Raid: 

"Un ouvrier d'origine portugaise, qui avait fait des travaux à l'intérieur, est venu spontanément nous donner des plans de l'ensemble de la supérette", a-t-il salué. "Il nous a également expliqué les aménagements qu'il avait fait, et donné quelques tuyaux sur les entrées", a-t-il ajouté.

Sans Lassana Bathily, le Raid aurait dû employer "d'autres moyens"

Alors que Lassana Bathily sera mis à l'honneur ce mardi en obtenant la naturalisation française pour son acte de bravoure ce jour là, où il avait caché plusieurs personnes dans une chambre froide, le chef du Raid a eu un mot pour l'aide précieuse apportée par ce jeune employé malien, qui avait réussi à s'échapper du commerce durant la prise d'otages.

"Il a joué tout simplement un rôle primordial en nous donnant du renseignement à l'intérieur de la supérette, qui était important pour nous, en particulier sur les issues", a détaillé Jean-Michel Fauvergue. "Il a également joué un rôle primordial en décrivant les otages et le preneur d'otages", a-t-il ajouté.

Comment, au moment des faits, savoir si les informations livrées par Lassana Bathily étaient fiables? "Le positionnement des uns des autres, que ce soient les otages et du preneur d'otages va forcément évoluer au moment de la crise", a expliqué le patron du Raid. "Mais ses informations sont fiables, car il travaille à l'intérieur, et qu'il nous apporte un élément important: le double des clés du magasin qui nous permet d'ouvrir la grande porte extérieure."

"Sans lui, on aurait pu procéder à l'assaut de la même manière, mais en employant d'autres moyens", a encore souligné Jean-Michel Fauvergue.

Jé. M.