BFMTV

La mère de famille voilée prise à partie par un élu RN va porter plainte

Un élu RN prend à partie une femme voilée lors du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté: vive polémique sur les réseaux sociaux - Capture d'écran Twitter

Un élu RN prend à partie une femme voilée lors du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté: vive polémique sur les réseaux sociaux - Capture d'écran Twitter - -

La femme voilée prise à partie, vendredi dernier, par un élu RN lors d'une séance publique au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, va porter plainte.

Fatima E., la femme voilée prise à partie, vendredi dernier, par un élu RN lors d'une séance publique au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, en présence de son fils, va déposer deux plaintes, selon son avocate à BFMTV.

Une première plainte sera déposée jeudi au parquet de Dijon pour violences volontaires commises en réunion par personnes dépositaires de l’autorité publique sur mineur et majeur à caractère racial. Elle vise l'élu RN Julien Odoul et l'ex-tête de liste FN Karine Champy. Cette dernière, désormais exclue du parti, l'aurait verbalement agressée, selon Fatima E., alors qu'elle se réfugiait aux toilettes pour pleurer.

Une deuxième plainte sera également déposée au parquet de Paris vendredi pour incitation à la haine.

"J'étais dégoûtée de la tournure des événements"

Jacqueline Ferrari, conseillère régionale UDE Bourgogne-Franche-Comté, présente lors de l'altercation, a indiqué sur notre plateau, ce mercredi soir, avoir été "dégoûtée par la tournure des événements" et que "Julien Odoul recherchait le buzz". 

Elle a raconté être tombée sur Fatima E. peu après l'altercation et qu'elle s'est excusée auprès d'elle. "Tout à coup, on a vu Madame Champy foncer sur nous. Elle a rendu l'accompagnatrice responsable de la tournure des événements. Elle a baragouiné d'autres mots. Le pire c'est lorsqu'elle a dit 'quand les Russes vont arriver vous allez dégager'", a-t-elle affirmé.

La conseillère régionale UDE Bourgogne-Franche-Comté est ensuite "restée pour surveiller et protéger s'il le fallait l'accompagnatrice". Elle a demandé à Karine Champy "de se calmer et de lui parler normalement". 

Mélanie Vecchio avec Clément Boutin