BFMTV

La justice saisie après le dérapage d'un conseiller municipal en Seine-Saint-Denis

BFMTV

Le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme (Dilcra) a saisi jeudi le procureur de Bobigny après les dérapages antisémite, raciste et homophobe d'un conseiller municipal de Rosny-sous-Bois sur Twitter.

"Le Dilcra @GillesClavreul a saisi le procureur de la République de Bobigny suite aux tweets haineux d'un élu de Rosny-sous-Bois", selon un message posté sur le réseau social.

Le parquet de Bobigny a indiqué n'avoir "pas encore reçu la dénonciation officiellement". Le maire de Rosny-sous-Bois, Claude Capillon (Les Républicains), a annoncé avoir également saisi la justice tandis que l'Union des étudiants juifs de France a indiqué dans un communiqué avoir porté plainte pour "provocation publique à la haine raciale".

Élu en mars 2014 sur la liste Front national mais exclu du parti en avril, Pierre-Claude Pailhoux, 72 ans, a ciblé les anciens ministres Robert Badinter et Simone Veil dans un tweet publié en septembre, en faisant référence à leurs origines juives. Il accusait Simone Veil d'avoir "légalisé le massacre des enfants", avec la loi pour le droit à l'avortement.

Le conseiller, qui se définit sur son compte comme un "pied-noir survivant des massacres communistes et des trahisons socialo-gaullistes", s'en est aussi pris à la ministre du Travail Myriam El Khomri et aux homosexuels.

la rédaction avec AFP