BFMTV

"La Frondeuse" : une nouvelle plainte de Trierweiler

-

- - -

La première dame de France assigne à nouveau les auteurs de sa biographie. Elle porte plainte pour diffamation et réclame, cette fois, 40.000 euros.

Revirement dans le procès intenté par Valérie Trierweiler contre les auteurs de La Frondeuse, et les Editions du Moment. La première dame de France réclamait 85.000 euros de dommages et intérêts pour diffamation et atteinte à la vie privée, jugeant que la biographie comportait "des propos sous formes d’affirmations des auteurs, adossés à des rumeurs non avérées visant à salir sa personne et ses proches", soulignait son avocate début octobre

Alors que l'affaire a été renvoyée au 28 janvier, Valérie Trierweiler a décidé d’assigner à nouveau les auteurs et la maison d’édition, selon Le Nouvel Observateur. Seule différence, elle attaque seulement pour diffamation. De même, elle ne demande plus 85.000 euros, mais seulement 40.000, selon l’hebdomadaire.

La Frondeuse, écrite par Christophe Jakubyszyn et Alix Bouilhaguet, évoquent les premiers pas de la journaliste au côté de son compagnon, François Hollande. Les auteurs dévoilent sa vie professionnelle et son passé sentimental dont une liaison avec Patrick Devedjian.