Mis à jour le
Si un doute persiste sur la minorité du jeune migrant, un examen osseux peut être exigé pour déterminer son âge.
 

Depuis plusieurs années, le Défenseur des droits, les instances médicales et les associations contestent ces tests radiologiques qui consistent à déterminer si les jeunes migrants sont mineurs ou majeurs. La conformité de l'examen osseux à la Constitution doit désormais être analysée.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire