BFMTV

La compagne de Radouane Lakdim a crié "Allahou akbar" au moment de son interpellation

La jeune femme de 18 ans en garde à vue "présente tous les signes de la radicalisation".

La compagne du jihadiste Radouane Lakdim a crié "Allahou Akbar" lors de son interpellation vendredi, mais "conteste avoir été associée au projet mortifère de son petit ami" qui a assassiné quatre personnes dans l'Aude vendredi, a déclaré le procureur de la République de Paris lundi lors d'une conférence de presse.

La jeune femme âgée de 18 ans, présentée comme une "convertie" depuis l'âge de 16 ans, et fichée S, n'avait plus de contacts téléphoniques avec Radouane Lakdim depuis janvier mais est soupçonnée d'avoir poursuivi des échanges via une application sécurisée, a précisé le procureur François Molins.

"Elle présente tous les signes d'une radicalisation" mais n'a "pas d'antécédents judiciaires", a ajouté le procureur. 

Le matin même des attaques de son compagnon, elle a posté une sourate promettant l'enfer aux mécréants, a précisé François Molins.

C.V. avec AFP