BFMTV

La commission d'enquête sur le maintien de l'ordre propose d'interdire le LBD en manifestation

INFO BFMTV - Parmi 35 propositions pour améliorer l'encadrement des manifestations, la commission d'enquête sur le maintien de l'ordre préconise d'interdire l'usage du LBD.

Vers l'abandon du très contesté LBD? La commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur le maintien de l'ordre, qui a débuté ses travaux en septembre dernier, doit dévoiler ce lundi 35 propositions pour améliorer la manière dont les policiers encadrent les manifestations.

Parmi elles ressort une proposition emblématique, l'interdiction du lanceur de balles de défense, le LBD, sauf en cas d'émeutes ou de danger grave, a appris BFMTV. Il s'agit d'éviter de blesser gravement les manifestants mais aussi de provoquer une désescalade de la violence.

"C'est épidermique, on évite de créer une sensation de violence, qui n'existe pas, parce qu'on voit une arme. Il n'y aura plus cette image d'agents de police en cordon avec leur casque, leur protection et le LBD complémentaire. Cela permettra d'envoyer un message de paix entre les forces de l'ordre et le manifestant", explique à BFMTV Ludovic Mendes, député LaREM de Moselle et membre de la commission.

Les députés proposent alors de généraliser les canons à eau dans toutes les manifestations sensibles.

Pas de dissolution de l'IGPN

Parmi les 35 propositions, la commission préconise également de désigner un juge d'instruction automatiquement en cas de violences policières et de dépayser les enquêtes pour ne pas que la police locale investigue sur ses propres membres.

Le rapport des députés plaide aussi pour que le maintien de l'ordre revienne exclusivement aux unités spécialisées, soit les CRS et les gendarmes mobiles.

Mais certains membres regrettent que les propositions soient encore trop tièdes. Au lieu de dissoudre l'IGPN, la police des polices, les députés proposent qu'elle ne soit plus rattachée à la police nationale mais au ministère de l'Intérieur pour garantir plus d'indépendance.

Cécile Ollivier avec Clément Boutin