La colère d'un père de victime face aux déclarations "détestables" de Jawad Bendaoud

bendaoud
 

En cette deuxième semaine du procès de Jawad Bendaoud, Mohamed Soumah et Youssef Aït Boulahcen, la parole va être donnée aux victimes des attentats du 13-Novembre et du 48, rue de la République. Des victimes qui assistent incrédules aux déclarations fantasques de celui qui a été surnommé "le logeur des terroristes".

Votre opinion

Postez un commentaire