BFMTV

La Chapelle-sur-Erdre: selon l'otage, l'assaillant n'a pas revendiqué son geste avec un motif terroriste

Des membres du GIGN mobilisés à La-Chapelle-sur-Erdre, après l'attaque d'une policière municipale vendredi 28 mai 2021

Des membres du GIGN mobilisés à La-Chapelle-sur-Erdre, après l'attaque d'une policière municipale vendredi 28 mai 2021 - Loïc Venance - AFP

INFO BFMTV - L'assaillant de La Chapelle-sur-Erdre n'a pas revendiqué son geste avec un motif terroriste, selon le témoignage de la femme qu'il avait prise en otage vendredi.

L'assaillant de La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique) n'a pas revendiqué son geste avec un motif terroriste, selon le témoignage de la femme qu'il avait prise en otage vendredi, recueilli par la Section de Recherches de Gendarmerie de Nantes.

L’otage le décrit comme "calme" et "pas menaçant vis à vis d’elle". Il souhaitait juste se cacher. Par ailleurs, ni face à la policière municipale, ni face aux gendarmes dans le champ, il n’a tenu de propos radicalisés.

Un homme a poignardé à plusieurs reprises une policière municipale à La Chapelle-sur-Erdre vendredi matin. Après avoir pris la fuite, il a été neutralisé à la mi-journée, après un échange de tirs avec les gendarmes. Il est mort des suites de ses blessures. Après l'attaque, l'assaillant avait trouvé refuge dans un logement privé au sein d'une zone résidentielle située une trentaine de mètres seulement derrière les locaux de la gendarmerie. Il avait alors séquestré pendant 2h30 la jeune fille qui y vivait.

Mélanie Bertrand avec Clément Boutin