× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
L'agresseur présumé de NKM, Vincent Debraize, est jugé ce mardi pour violence et outrage "sur personne chargée d'une mission de service public".
 

Vincent Debraize était jugé ce mardi à Paris pour violences et volontaires outrage "sur personne chargée d'une mission de service public". Quatre mois avec sursis et 1.500 euros d'amende ont été requis à son encontre. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • raleurpro
    raleurpro     

    Mais enfin, c'est quoi ce délire !
    Une nana de 40 Kg toute mouillée qui prétend tenir une forme olympique mais qui vacille dès qu’elle prend un lot de prospectus dans la figure ?
    Zéro preuve vidéo, zéro constatation médicale attestant que le visage ait été frappé, des témoignages "à peu près" qui changent toutes les semaines et une version proposée par la défense qui correspond trait pour trait à ce qu'avait affirmé en premier lieu la personne ayant retenu sa chute, une proche de Me Kosciusko-Morizet.
    Et je rappelle qu’elle n’était pas chargée d’une mission de service public, au passage. Donc il y a un chef d’accusation qui n’aurait même pas dû être retenu.
    Mais ça, c’est un non-lieu, et sans appel bon sang de bois !
    C’est incroyable de constater combien la dérive de politisation de la justice devient grossière.

  • Ometeotl
    Ometeotl     

    "Je tiens bien sur mes jambes, je ne tombe pas comme ça" si se faire gifler par des tracts (je considere que c'est du papier) faisai tomber le premier venu avec la tempete de ce weekend il y en aurai eu des ITTs...... Donc bon voila le niveau et puis les temoins sont tous des proches a elle, qui soutenaient un coup au thorax.... les versions changent mais pas les temoins bizarre bizarre

Votre réponse
Postez un commentaire