BFMTV

Kerviel : 3 ans ferme et 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts

-

- - -

L'ex-trader de la Société Générale, Jérôme Kerviel, a été condamné mercredi en appel à 5 ans de prison, dont 3 ans ferme. Il devra en outre rembourser 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts.

La cour d'appel de Paris a condamné mercredi à trois ans de prison ferme l'ex-trader de la Société générale Jérôme Kerviel pour une perte de 4,9 milliards d'euros en 2008. La cour n'a pas délivré de mandat de dépôt et l'ancien trader, âgé de 35 ans, est ressorti libre de la cour d'audience. La cour a confirmé le jugement de cinq ans de prison dont trois fermes prononcé en première instance en 2008 et confirmé que Jérôme Kerviel devrait rembourser en totalité le préjudice. Il a été reconnu coupable « d'abus de confiance, faux et usage de faux, introduction frauduleuse de données dans un système informatique ». Jérôme Kerviel a pris des positions de 50 milliards en 2008 en les masquant par d'autres ordres fictifs censés couvrir le risque. 

« Une justice lamentable »

Après avoir soutenu à son premier procès que sa hiérarchie était au courant, il est passé à une autre version en appel, estimant que la banque l'avait laissé faire pour lui imputer d'autres pertes dues aux "subprimes".
Dénonçant une « injustice lamentable », son avocat David Koubbi a indiqué que son client allait désormais étudier l'éventualité d'un pourvoi en cassation. « Il va de soi que la Société Générale sera tout à fait réaliste » concernant le remboursement des 4,9 milliards d’euros, a annoncé l'un des avocats de la banque, Me Jean Veil. « Elle ne renonce pas. Elle examinera la situation de M. Kerviel, le cas échéant avec ses avocats », a-t-il ajouté. Jérôme Kerviel, 35 ans, est actuellement sans emploi et ne pourra pas compter sur un éventuel patrimoine puisqu’il est issue d’une famille modeste.

La Rédaction avec agences