En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En Indre-et-Loire, le premier centre de radicalisation ouvert en France.
 

Projetant de se rendre en Syrie, Mustafa S, 24 ans, avait été rattrapé in extremis à l'aéroport de Francfort. Son placement en centre de déradicalisation ouvert pose aujourd'hui question. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Milouze74
    Milouze74     

    Efficace tout ça.... Le contribuable ne paye rien au moins pour ces centres gérés par le gouvernement ? Il faut vite changer l'entraîneur et l'équipe avant de perdre tous nos matchs contre daech.

Votre réponse
Postez un commentaire