BFMTV

Projet d'évasion de Redoine Faïd: Jacques Mariani, figure du grand banditisme corse, mis en examen

Les images de l'évasion de Redoine Faïd en juillet 2019 de la prison de Réau.

Les images de l'évasion de Redoine Faïd en juillet 2019 de la prison de Réau. - BFMTV

Jacques Mariani, figure du grand banditisme corse, a été mis en examen dans l'enquête sur l'évasion du braqueur Rédoine Faïd de la prison de Réau en juillet 2018.

Mariani, Faïd, deux noms qui noircissent les pages des journaux à la rubrique banditisme et ces deux noms qui se retrouvent dans le même dossier d'instruction. Jacques Mariani, figure du grand banditisme corse, a été mis en examen lundi pour "association de malfaiteurs en vue de la commission de délits punis de 10 ans d'emprisonnement" et d'un délit puni d'au moins cinq ans d'emprisonnement", a appris BFMTV de source judiciaire, confirmant les informations de RTL. Il est suspecté d'avoir fourni une aide au "roi de l'évasion", Redoine Faïd.

Cette mise en examen du fils du fondateur du gang criminel de la Brise de Mer intervient dans le dossier d'enquête sur une tentative d'évasion du braqueur multirécidiviste lorsqu'il était incarcéré à Fresnes, dans le Val-de-Marne, et sur l'évasion spectaculaire de ce dernier en juillet 2018 de la prison de Réau, en Seine-et-Marne. La justice soupçonne Jacques Mariani d'acquisition et de détention d'armes à feu dans le cadre des projets d'évasion de Rédoine Faïd. 

Evasion spectaculaire

Le 1er juillet 2018, un hélicoptère atterrit dans la cour d'honneur du centre pénitentiaire de Réau, décrit pourtant comme moderne et sécurisé. Deux hommes armés de fusils d'assaut en descendent et prennent la direction du parloir où les attend Redoine Faïd. A l'aide d'outils, ils vont découper des portes, des grilles, et permettre au braqueur multirécidiviste de se faire la belle. Sur les images de vidéosurveillance, que BFMTV a révélées, on peut voir une opération minutieusement préparée et réalisée avec la plus grande maîtrise et dans le calme. 

Redoine Faïd serait à l'origine des contacts avec Jacques Mariani, aujourd'hui âgé de 54 ans dont 35 passés en prison, alors qu'il était incarcéré à la prison de Fresnes dans l'attente de son procès en appel pour le braquage à Villiers-sur-Marne, au cours duquel la policière municipale Aurélie Fouquet a été tuée.

Comme l'a révélé L'Obs, le braqueur multirécidiviste a demandé de l'aide au parrain corse, alors en liberté, en échange d'informations concernant ses ennemis, le clan Germani, à l'origine de la mort du père de Jacques Mariani. Selon un repenti corse, ce dernier aurait rencontré Rachid Faïd, lui-aussi suspecté de l'avoir aidé dans son projet d'évasion, et interpellé en même temps que son frère en octobre 2018.

Rencontre dans une forêt de l'Oise

A ce témoignage s'ajoute une audition menée par les juges d'instruction parisiens en novembre 2019. A cette époque-là, les magistrats entendent un petit voyou au casier bien fourni, suspecté d'être complice de Redoine Faïd. Le caïd va évoquer des rencontres dans une forêt de l'Oise entre le frère du braqueur et un homme à l'accent corse pour l'organisation d'une tentative d'évasion avortée. Toujours selon L'Obs, qui rapporte l'audition du voyou, un "Corse" était bien présent dans l'hélicoptère qui s'est posé dans la cour d'honneur de la prison de Réau.

Le "Corse" pourrait-il être un proche de Jacques Mariani? "L'histoire se répète. Encore une mise en examen spécieuse, décidée par principe plus que par raison, a réagi Me Yassine Maharsi, l'avocat de Jacques Mariani, auprès du Parisien. La défense est très sereine. Nous ne laisserons pas le tribunal de grande rumeur creuser la tombe judiciaire de Jacques Mariani."

L'héritier du gang de La Brise de Mer a été interpellé en décembre 2017 pour une affaire d'extorsion mais aussi pour son rôle présumé dans le double assassinat de membres du clan Germani. Incarcéré d'abord à la prison des Baumettes, à Marseille, il est désormais placé en détention provisoire au quartier dit des "personnes vulnérables" à la prison de la Santé, à Paris.

Justine Chevalier