BFMTV

Intrusion dans le ministère de Griveaux: une dizaine de prélèvements réalisés sur place

Des manifestants ont forcé la porte du ministère avec un engin de chantier.

Des manifestants ont forcé la porte du ministère avec un engin de chantier. - BFMTV

Samedi, des individus vêtus de noir ou d'un gilet jaune ont tenté de pénétrer dans les locaux du porte-parole du gouvernement à l'aide d'un engin de chantier.

Les enquêteurs sont à pied d'oeuvre pour identifier les auteurs des violences qui ont émaillé la manifestation parisienne des gilets jaunes ce samedi. Après la tentative d'intrusion dans le ministère de Benjamin Griveaux, la police scientifique et technique est à pied d'oeuvre et a réalisé une dizaine de prélèvements sur place. Selon nos informations, des ADN et des empreintes digitales, recueillis, sont en cours d'analyse.

Samedi dernier vers 16h30, des individus habillés de noir ou porteurs de gilets jaunes ont emprunté un engin de chantier, stationné dans la rue, et l'ont dirigé vers la porte d'entrée du bâtiment où sont installés les service du porte-parole du gouvernement. La porte a été "défoncée" selon Benjamin Griveaux. Dans la cour, les protestataires ont "cassé deux véhicules, quelques vitres" avant de repartir.

Deux personnes jugées ce lundi

Pour l'heure, les enquêteurs n'ont procédé à aucune interpellation. Le parquet de Paris a ouvert une enquête, confiée au 3ème district de police judiciaire. Le secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, Benjamin Griveaux, a dénoncé une "attaque inadmissible contre la République". Les enquêteurs sont également à la recherche d'un homme soupçonné d'avoir agressé deux gendarmes samedi. Il s'agit d'un ancien boxeur professionnel.

Concernant les suites judiciaires des violences en marge de la mobilisation de samedi à Paris, 35 personnes ont été interpellées, dont 27 majeurs et 8 mineurs. Deux personnes vont être jugées ce lundi en comparution immédiate et une garde à vue a été prolongée. 21 procédures ont été classées sans suite, dont 7 avec un rappel à la loi.

J.C. avec Rym Bey