BFMTV

Indre-et-Loire: un migrant tue de 28 coups de couteau l'homme qui l'hébergeait

Un adolescent poignardé devant son collège dans les Yvelines.

Un adolescent poignardé devant son collège dans les Yvelines. - AFP Archives

Un quinquagénaire a été tué de 28 coups de couteau à son domicile dans la nuit du 11 au 12 décembre. L'agresseur présumé, un jeune migrant qui logeait chez lui, a été mis en examen.

Le corps de la victime n'a été retrouvé que six jours après le drame. Dans la nuit du 11 au 12 décembre 2018, un homme âgé de 56 ans a été tué de 28 coups de couteau dans son appartement, situé à Joué-les-Tours (Indre-et-Loire). Cet ancien directeur de supermarché hébergeait un jeune migrant originaire de Côte d'Ivoire au moment des faits. Soupçonné d'être l'auteur du meurtre, l'Ivoirien de 22 ans a été mis en examen, rapporte France Bleu.

Odeur nauséabonde 

Le 16 décembre au soir, le jeune étranger, arrivé en France en 2017 et dont le visa étudiant avait expiré, a invité deux individus rencontrés quelques heures plus tôt à venir boire un verre chez lui. C'est alors que l'un des deux invités, gêné par le désordre et l'odeur nauséabonde du logement, est tombé nez à nez avec un couteau rempli de sang, comme l'explique La Nouvelle République.

Puis il a trouvé le corps de la victime caché sous le lit, avant de prendre ses jambes à son cou pour aller avertir la police de sa macabre découverte. Le jeune Ivoirien a reconnu lors de sa garde à vue avoir asséné les coups de couteau à son hôte. Il a alors été mis en examen pour meurtre et placé en détention provisoire.

Selon les premiers témoignages recueillis par les enquêteurs, une dispute aurait éclaté entre le meurtrier présumé et sa victime la nuit du drame. Le quinquagénaire aurait demandé au migrant de quitter son domicile, avant que ce dernier ne passe à l'acte. Selon Le Figaro, le défunt était bénévole aux Restos du cœur depuis près de 20 ans, et il était engagé auprès d’Utopia 56, une association d’aide aux migrants, depuis avril 2018.

Céline Penicaud