BFMTV

Incendie mortel rue Myrha: un ancien locataire passe aux aveux, un sans-abri libéré

L'incendie de la rue Myrha à Paris a fait huit mort en septembre 2015.

L'incendie de la rue Myrha à Paris a fait huit mort en septembre 2015. - AFP

Un ancien habitant de l'immeuble de la rue Myrha à Paris, dont le violent incendie a huit mort en septembre 2015, a été interpellé et mis en examen cette semaine. Le premier suspect a donc été remis en liberté, après une année passée derrière les barreaux.

C'est un rebondissement de taille dans l'affaire de l'incendie criminel de la rue Myrha, à Paris, qui a fait huit morts en septembre 2005. Alors que l'enquête semblait au point mort, les policiers ont interpellé mardi un locataire de l'immeuble incendié, qui a été mis en examen pour pour "dégradation par moyen dangereux ayant entraîné la mort" et écroué jeudi, selon les informations de France Inter et d'Europe 1.

Au cours de sa garde à vue, ce jeune homme de 20 ans, présenté comme "fragile", est passé aux aveux. Le soir du drame, il aurait ressenti le besoin de "voir des pompiers". Il aurait donc d’abord enflammé des papiers dans le hall de l’immeuble, avant de mettre le feu à une poussette.

Le premier suspect libéré après un an de prison

Jeudi, le SDF de 37 ans, arrêté quelques jours après l'incendie en possession d'une bougie, a donc été remis en liberté, après un an passé, vraisemblablement à tort, derrière les barreaux. 

Si l'enquête a mis tant de temps à remonter jusqu'au second suspect, c'est parce que ce dernier a su ne pas éveiller les soupçons. Lorsque l'incendie s'était déclaré, très violemment, c'est lui qui avait alerté les pompiers. Il avait fini par être secouru grâce à l'intervention d'un passant.

Le 2 septembre dernier, ce suspect avait même participé au rassemblement organisé devant l'immeuble incendié. "On se sent abandonnés par les enquêteurs, les juges en charge du dossier", avait-il glissé au Parisien

C. P.