BFMTV

Immolations, pères retranchés : des symboles d'une crise grave

Deux pères sont montés dans des grues pour faire valoir leurs droits à voir leurs enfants. Des actions très médiatisées.

Deux pères sont montés dans des grues pour faire valoir leurs droits à voir leurs enfants. Des actions très médiatisées. - -

Selon les spécialistes, les suicides par immolation par le feu et les autres actions d'éclat de ces derniers jours sont symptomatiques d'une crise économique et sociétale très grave.

Immolations par le feu de chômeurs, salariés menaçant de faire sauter leur usine, pères retranchés dans des grues : les actes de détresse très médiatisés se multiplient depuis une dizaine de jours.

Ces revendications sont certes très différentes mais elles relèvent de la même stratégie : réaliser une action spectaculaire pour enfin être entendu.

>> A lire aussi - L'immolation par le feu, "un geste extrême pour faire parler de soi"

Les médias "ultime bouée de sauvetage"

Ces actes sont le symbole d'une crise sociétale grave. "Plus la crise est forte plus on arrive à des gestes de désespoir d'une intensité énorme", analyse ainsi Bastien Millot, conseiller en communication. Dans ce type de détresse, les médias constituent une "bouée de sauvetage ultime", explique-t-il. En détresse, ses hommes essaient d'attirer les journaux et les télés sur leur cas.

Mais ces actions permettent-elles à leurs auteurs d'obtenir des résultats ? Selon le sociologue Jean-François Amadieu, c'est bien le cas. "Ces actes interpellent forcément les pouvoirs publics", explique-t-il.

L'expert psychiatre Gérard Lopez est plus mesuré. Selon lui, la multiplication de ces coups médiatiques fait que l'un chasse l'autre. "Vous avez vu, on parle déjà un peu moins des immolations depuis que les pères sont montés sur une grue", fait-il observer.

Enfin, selon les syndicats et les associations, ces actes ne doivent pas occulter des actions telles que les manifestations qui sont certes plus classiques, mais aussi plus démocratiques.