BFMTV

Immeubles effondrés à Marseille: 7 personnes manquent à l'appel

Huit personnes habitant dans l'un des immeubles qui s'est effondré manquent à l'appel ce lundi soir, ainsi que deux passants.

Le ministre de l'Intérieur, qui s'est rendu ce lundi soir auprès des forces de l'ordre et des équipes de secours, a fait savoir que 10 personnes susceptibles d'avoir été emportées par l'effondrement d'un immeuble vétuste dan sle centre de Marseille ce lundi.

"Ce que je sais, c'est que huit personnes auraient été susceptibles de se trouver dans l'immeuble et pourraient éventuellement avoir été empotées dans l'effondrement" a déclaré Christophe Castaner. "Deux passants seraient aussi susceptibles d'avoir été emportés, et cela encore une fois au conditionnel. A l'heure qu'il est la police a identifié les personnes susceptibles de se trouver dans les appartements" a-t-il ajouté.

"Nous avons déjà pu contacter certaines personnes, mais nous sommes toujours dans l'inquiétude pour potentiellement 8 personnes plus 2 qui auraient pu être là." Le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier, avait annoncé plus tôt que neuf personnes étaient recensées "manquantes".

"Des appartements étaient pleins"

Alors que les recherches pour tenter de retrouver de potentielles personnes ensevelies sous quatre mètres de décombres vont se poursuivre toute la nuit, Renaud Muselier a expliqué au micro de BFMTV ce lundi soir que sept personnes habitant au numéro 65 de la rue d'Aubagne manquent toujours à l'appel plusieurs heures le drame.

"Cent familles ont été sorties de la zone et ont été mises à l'hôtel ou sont allées chez des amis. Mais dans l'immeuble du numéro 65, il y avait cinq étages, des appartements qui étaient vides, d'autres qui étaient pleins, et dans ces appartements pleins, sept personnes manquent à l'appel", a détaillé Renaud Muselier. "Les chiens n'ont pas trouvé de piste, les drones n'ont pas réagi, donc on peut avoir un peu d'espoir, mais pour autant c'est inquiétant", a ajouté le président de région. 

Doutes sur deux passants

Quant aux deux passants dont les secours restent sans nouvelles, il s'agit de "deux personnes vues sur des images vidéo de la rue, juste avant l'effondrement, devant l'immeuble", a expliqué Renaud Muselier. "Mais la vidéo a tourné, donc on ne sait pas si les personnes ont pu partir ou non".

A.S.