BFMTV

Il installe de faux radars devant chez lui pour que les chauffards lèvent le pied

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) - Pascal Guyot - AFP

Un riverain d'un village de Charente-Maritime a installé devant chez lui deux faux radars afin que les automobilistes lèvent le pied. Ce n'est pas la première fois qu'une telle initiative voit le jour.

Il en avait assez des chauffards qui passaient devant chez lui à toute vitesse. Un habitant de Courçon, une petite commune de Charente-Maritime à une trentaine de kilomètres de La Rochelle, a décidé de prendre le problème des excès de vitesse à bras-le-corps. L'homme a confectionné et installé devant chez lui deux faux radars, rapporte Sud Ouest.

Chacun des deux leurres a été fixé à un arbre de chaque côté de la route, pourtant limitée à 50 km/h. L'initiative, relayée sur la page Facebook du groupe Alerte flic La Rochelle -uniquement accessible aux membres- a fait réagir les internautes. 

135 euros d'amende

"Si ça fait ralentir les gens et que ça coûte rien à personne, je vois pas où est le problème ou le danger", commente l'un d'entre eux, selon le quotidien régional. "Espérons quand même que personne ne freine comme un dingue et qu'un véhicule suiveur le percute. Ça pourrait arriver!" s'inquiète un autre. En effet, aucun panneau installé en amont des deux faux radars ne signale leur présence, comme c'est le cas à l'inverse pour les vrais.

Si l'intention du riverain est louable, il risque tout de même une amende de 135 euros.

Ce n'est pas la première fois qu'une telle initiative voit le jour. Un habitant de Castelnau-le-Lez, dans l'Hérault, a lui récemment maquillé une de ses poubelles en radar. La police ne l'a pas verbalisé mais lui a fait retirer son leurre, jugé dangereux.

L'année dernière, un habitant de Leers, dans le Nord, avait lui aussi bricolé un faux radar. Le septuagénaire, électricien à la retraite, avait expliqué vouloir mobiliser les élus locaux.

C.H.A.