Epagneul breton. (illustration)
 

Un voisin a été alerté par les jappements de l'animal. Le prévenu soutient qu'il croyait l'épagneul breton mort. Mais la justice est convaincue du contraire.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire