Lelandais
 

Trois jours après avoir avoué la mort de Maëlys, l'ex-militaire de 34 ans a été transféré dans l'unité hospitalière spécialement aménagée pour les détenus en souffrance psychologique qui se situe dans le centre hospitalier du Vinatier, à Bron. Un transfert réalisé à la demande du détenu et pour une durée indéterminée.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire