BFMTV
Police-Justice

Haute-Savoie: un appel à témoins pour retrouver un homme soupçonné d'avoir tué sa fille de 10 ans

Un appel à témoins a été lancé pour retrouver un homme, soupçonné d'avoir tué sa fille de 12 ans en Haute-Savoie le 12 mai 2022.

Un appel à témoins a été lancé pour retrouver un homme, soupçonné d'avoir tué sa fille de 12 ans en Haute-Savoie le 12 mai 2022. - Gendarmerie nationale

L'homme est en fuite depuis le 12 mai, date à laquelle sa fille a été retrouvée morte, asphyxiée, à leur domicile de Veigy-Foncenex.

Près de deux semaines après qu'une petite fille de 10 ans a été retrouvée morte, asphyxiée, à son domicile de Veigy-Foncenex, en Haute-Savoie, la gendarmerie nationale lance ce mercredi un appel à témoins pour retrouver la trace de son père. Soupçonné d'avoir tué sa fille, l'homme est introuvable depuis le 12 mai dernier, date à laquelle le corps sans vie de la fillette a été découvert.

Un appel à témoins a été lancé pour retrouver un homme, soupçonné d'avoir tué sa fille de 12 ans en Haute-Savoie le 12 mai 2022.
Un appel à témoins a été lancé pour retrouver un homme, soupçonné d'avoir tué sa fille de 12 ans en Haute-Savoie le 12 mai 2022. © Gendarmerie nationale

Selon les photos et descriptions fournies au cœur de cet appel à témoins, l'homme âgé de 51 ans mesure 1m76, a de longs cheveux châtains et une barbe légèrement grisonnante. Les enquêteurs précisent que, grâce à son très bon niveau de voile, il est susceptible de quitter le territoire français par la mer.

De plus, il pourrait être en possession d'un véhicule utilitaire blanc de la marque Citroën, et être accompagné d'un chien de race American Staff.

Mandat d'arrêt international

C'est le frère aîné de la fillette qui l'a retrouvée morte à leur domicile, le 12 mai dernier, précisait le parquet d'Annecy la semaine dernière. Une partie de la maison avait été brûlée. Cependant, selon les résultats de l'autopsie, la petite fille n'est pas morte à cause de la fumée, mais bien des suites d'une "asphyxie mécanique causée par l'intervention d'un tiers". L'enfant aurait donc été étouffée ou étranglée.

Le père, injoignable depuis les faits, fait l'objet d'un mandat d'arrêt international. Une information judiciaire pour "meurtre sur mineur de 15 ans et dégradation par incendie", en cosaisine par deux juges d'instruction du pôle criminel d'Annecy, a été ouverte par le parquet.

Elisa Fernandez