En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
police.jpeg
 

La police nationale a appelé ce vendredi après-midi sur Twitter les victimes de harcèlement ou de violences sexuels à porter plainte. Cet encouragement suit la libération de la parole de nombreuses femmes à ce sujet dans les médias et sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • allaïc
    allaïc     

    Être ou se croire être la seule victime d’un harceleur, sans aucune preuve, n’est pas crédible pour la justice. Alors, pourquoi porter plainte, si ce n’est avoir encore plus de problèmes ? Délation ou diffamation ?
    Ce genre d’individu est généralement récidiviste !
    Alors pourquoi ne pas créer un site officiel, où les victimes s’inscrivent en donnant le nom de leur prédateur. Et autorisent le déclenchement de la plainte lorsque qu’il y a plusieurs victimes pour un même prédateur !

Votre réponse
Postez un commentaire